3 + 1 Une proposition de Carla Demierre et Vincent Barras

02, 03 et 09.06.17

3 + 1 trois soirées au Centre d’Art Contemporain Genève pour explorer les pratiques du langage au croisement de l’art, la poésie et la musique. Et une soirée additionnelle à l’espace @ptt.

Avec Tomomi Adachi, Vincent Barras, Sebastian Dicenaire, Gilles Furtwängler, Elizabeth Lebon, Chris Mann, Andrea Marioni, Anne Le Troter, Cia Rinne, Marie-Luce Ruffieux, Orion Scohy, Laura Vazquez

Pensées comme un micro festival de lectures et performances, les soirées 3 + 1 occuperont les deux premiers week-ends de juin avec deux programmations en écho, conçues respectivement par Carla Demierre et Vincent Barras.

Les soirées 3 + 1 forment donc un festival en deux temps, pour produire comme en stéréophonie un paysage sensible des pratiques textuelles et langagières après Chopin. Ces soirées réuniront plusieurs générations d’artistes, poètes et musiciens européens et américains que les pratiques inscrivent dans le prolongement de la poésie sonore et concrète, de Fluxus, de l’art radiophonique et de la musique expérimentale. Les résonances multiples de l’œuvre d’Henri Chopin dans les pratiques contemporaines du texte et de la langue sont l’occasion d’explorer à nouveau cette question: comment, pour les franges les plus expérimentales des arts linguistiques et textuels, ce qu’on appelle «poésie» ne constitue pas un domaine particulier de la littérature, mais plutôt une pratique située au croisement de tous les arts. Ces soirées seront l’occasion d’en entendre les formes actuelles, qui entrelacent dimensions textuelles, sonores, langagières, et qui cultivent l’idée d’une circulation vivante de la «poésie», à travers une conception de l’écriture non confinée au livre.

 

DATES À NE PAS MANQUER

FROM CONCRETE TO LIQUID TO SPOKEN WORLDS TO THE WORD

Vernissage et inauguration: le 30 mai 2017, 18-21h

Exposition: 31.05 — 27.08.17

 

Télécharger le dossier de presse

 

 
Subventionné par la Ville de Genève

2 juin, 19h

(apéritif dès 18h30)

Imaginées par Carla Demierre, les soirées des vendredi 2 et samedi 3 juin proposeront un premier spectre de pratiques engageant une forte présence de la machine à écrire, des écritures à l’enregistreur ou à la caméra, des traversées critiques de la parole, de la transe textuelle, des textes polyglottes, des problèmes de traduction et des problèmes d’adaptation, des lectures qui sont à moitié des films et des films qui sont définitivement des poèmes.

Avec des interventions de:
Sebastian Dicenaire
Andrea Marioni
Elizabeth Lebon
Cia Rinne

 

Sebastian Dicenaire

Sebastian Dicenaire est né à midi un jour de neige mil neuf cent septante-neuf dans la banlieue de Strasbourg. Tout était blanc ce jour-là. Les chats noirs traversaient tranquillement les rues immaculées. Puis tout s’est brusquement accéléré. À 4 ans, il dessine des histoires de chats et de lapins. À 12 ans, il joue à des sports qui n’existent pas. À 15 ans, il lit Lautréamont dans les campings. À 20 ans, il tourne des films super8 au bord des rocades d’autoroute. Aujourd’hui, il écrit un roman à l’eau de rose contaminé par un bug poétique, fabrique des films sans images pour la radio belge ou explique en six minutes chrono comment la poésie peut sauver le monde.

 

Andrea Marioni

Andrea Marioni, né en 1986 en France a grandi à Lugano, Tessin. Après avoir obtenu la maturité fédérale à l’école de Commerce de Bellinzona (SCC, il suit les cours d’Histoire de l’Art et Histoire et Esthétique du Cinéma à l’Université de Lausanne (UNIL). Il est diplômé d’un bachelor Arts visuels, option Art Action (performance) à la HEAD – Genève et poursuit en 2013 un cursus Master, orientation Workmaster. Son travail s’articule principalement autour de la perception du quotidien et de la relation entre individu et collectivité. Ses travaux traversent plusieurs disciplines artistiques et Andrea Marioni cherche toujours, par sa présence ou son absence, à formuler l’idée d’un “corps social”. Ses expositions bousculent avec ironie les frontières entre documentaire et fiction. Il vit et travaille actuellement en Suisse.

 

Elizabeth Lebon

Elizabeth Lebon est née à Leeds (Royaume-Uni) en 1983 et est actuellement installée en Suisse. Elle a publié quatre livres: 200 Memories, Spooool, Twelve Tapestries (Boabooks, Genève) et TEST/ANSWERS (backbonebooks, Berlin). Incluant poésie et prose, son travail explore le langage par des textes, des livres-objets, des compositions sonores, des performances et des installations.

 

Cia Rinne

Cia Rinne est née à Göteborg (Suède) en 1973. Poète et documentariste, elle vit aujourd’hui à Berlin après avoir étudié la philosophie, l’histoire et les langues dans les universités de Francfort, Athènes et Helsinki. Elle écrit de la poésie visuelle et des morceaux conceptuels en plusieurs langues, et parfois en les intégrant dans des expositions. Cia Rinne a aussi collaboré à différents projets documentaires avec le photographe Joakim Eskildsen. Leur dernière publication commune est un livre sur les Roms de l’Inde à l’Europe fondé sur sept ans de voyages et de séjours avec les communautés roms dans sept pays (The Roma Journeys, Steidl 2007).

3 juin, 19h

(apéritif dès 18h30)

Avec des interventions de:
Gilles Furtwängler
Anne Le Troter
Marie-Luce Ruffieux
Orion Scohy
Laura Vazquez

 

Gilles Furtwängler

Cela commence par une adresse directe aux spectateurs, suivi par des interpellations, des questions, des injonctions, des vérités, de la morale, des contre-vérités, de l’ironie, de l’hypocrisie, du cynisme, de l’absurdité et des contradictions et peut se terminer par une invitation, une semonce, des pirouettes, des longs silences, des chants ou des cris.

Né en 1982, Gilles Furtwängler vit et travaille à Johannesburg et à Lausanne. Diplômé de l’École d’Art de Lausanne (ECAL) en 2006, il poursuit depuis un travail basé sur la communication. Tout est mis en forme pour une communication objective et abstraite, ironique et morale, définitivement poétique.

Il a participé à de nombreuses expositions et présenté des lectures et performances dans des institutions et espaces d’art en Suisse et à l’étranger.

Membre de Centre d’art Circuit à Lausanne et du collectif Makrout Unité, il a reçu un Swiss Art Award et le Prix Irène Reymond en 2015, il a également reçu le Prix Quark 2014 ainsi que le Prix d’encouragement de ProLitteris en 2013. En 2016, il était le lauréat de la bourse d’art du canton de Vaud. Il travaille avec la Galerie Skopia à Genève.

 

Anne Le Troter

Anne Le Troter est née en 1985 à Saint Etienne, elle vit et travaille actuellement à Paris, France. A travers diverses interventions sonores volontiers polyphoniques, Anne Le Troter explore les mécanismes du langage.

 

Marie-Luce Ruffieux

Née à Lausanne en 1984, Marie-Luce Ruffieux flirte avec la parole et la littérature dans des textes se matérialisant sous forme de performances, de livres, et parfois dans des expositions d’art contemporain. En 2017, elle a publié son premier roman Les jurons aux éditions Le Tripode.

 

Orion Scohy

Né en 1974 dans le Sud de la France, où il vit actuellement. Auteur de trois romans (outre quelques poèmes et nouvelles parus ponctuellement) édités par P.O.L: Volume, 2005; Norma Ramón, 2008; En Tarzizanie, 2012.

 

Laura Vazquez

Laura Vazquez est née en 1986, elle vit à Marseille. Elle fait régulièrement des lectures. En 2014, elle publie La main de la main (Cheyne éditeur), À chaque fois, et Le système naturel et simplifié (Derrière la salle de bains). Elle co-dirige la revue Muscle, et participe à de nombreuses revues. Son livre Oui. est publié aux éditions Plaine page. Son dernier texte Les fils, écrit avec Simon Allongea, vient de paraître aux éditions Bêta.

9 juin, 19h

(apéritif dès 18h30)

Conçue par Vincent Barras, la soirée du 9 juin répond, en écho aux machines textuelles des deux premières soirées, par deux propositions performatives solo absolument inspirées, dans l’absolu, et aussi relativement aux propositions inaugurales de Chopin et des protagonistes du mouvement historique de la poésie sonore. On y présente aussi une revue mythique, Stereo Headphones du critique Nicholas Zurbrugg, la première revue peut-être consacrée à l’examen critique des poésies radicales d’après-guerre.

Avec des interventions de:
Tomomi Adachi
Vincent Barras
Chris Mann

 

Tomomi Adachi

Sound poetry performance with voice and electronics

Tomomi Adachi est un poète sonore, performer/compositeur, inventeur d’instrument et artiste visuel. Connu pour son style polymorphe, il performe ses propres pièces vocales et électroniques, de la poésie sonore, de la musique improvisée et de la musique contemporaine. Il conçoit également des compositions in situ ou pour des ensembles classiques, des chœurs de musiciens amateurs dans le monde entier. Il a notamment présenté son travail à la Tate Modern, Londres ; aux festivals MaerzMusik et Poesief, Berlin; au Centre Pompidou, Paris. Seul artiste japonais de poésie sonore, il a interprété l’«Ursonate» de Kurt Schwitters en première au Japon en 1996.

 

Vincent Barras

Stereo Headphones : présentation

Vincent Barras est performeur, historien de la médecine et des sciences et traducteur. Il enseigne à l’Université de Lausanne et à la HEAD – Genève. Il a écrit sur la théorie du corps, la médecine et la psychiatrie, la poésie, l’art et la musique contemporaine et a traduit des ouvrages de Galien, Sanguineti, Adorno, Lax, Vegetti, Gomringer. Il réalise des performances et crée des poésies sonores, en solo ou en collaboration avec divers artistes (notamment avec Jacques Demierre).

 

Chris Mann

oh that

La langue est le mécanisme qui te permet de comprendre ce que je pense mieux que moi (ou “moi” est défini par les changements au cours desquels “moi” est nécessaire).

Sud-Africain d’origine anglaise, néerlandaise et irlandaise, Chris Mann a commencé par travailler dans le développement rural et la lutte contre la pauvreté avant de devenir écrivain et poète. Cet écrivain polyvalent et multi-talent a également enseigné l’anglais dans une école rurale, a donné des cours en anglais à l’Université de Rhodes. Il a été bénévole pour diverses entités, conseiller paroissial. Il est également le fondateur et compositeur de Zabalaza, un groupe interculturel chantant en anglais et en zoulou.